arrêter de fumer craquer

Vous n’allez pas pouvoir y échapper, vous allez forcément vous retrouvez dans une situation plus risquée, où la rechute pourrait survenir. Il faudra prendre votre courage à deux mains et être plus fort que la cigarette. Persuadez-vous que vous en êtes capable.

L’exemple de situation la plus risquée, et sans aucun doute, lors d’une soirée, plus ou moins arrosée. Souvent, la consommation d’alcool entraîne le désir de fumer. Vous faites la fête, vous buvez quelques verres au bar avec des amis, et c’est le moment tant redouté de la sortie pour fumer… Si vous avez de la chance, au moins l’un de vos amis ne fume pas et il vous sera plus facile de rester à l’intérieur en sa compagnie, le temps que l’envie passe et que le reste du groupe revienne. Dans le pire des cas, ils sortent tous fumer ensemble, au même moment. Difficile de ne pas les accompagner et de rester tout seul à l’intérieur. Difficile aussi de les accompagner dehors et de ne pas céder à la tentation d’une bouffée ou d’une cigarette. Vous pouvez alors leur faire part de votre décision d’arrêter de fumer. C’est le moment de leur en parler. Leurs réactions ne pourront être que positives, voir admiratives. Vous pouvez ainsi leur demander si le groupe pourrait se séparer : une partie irait fumer dehors, tandis que l’autre reste avec vous, et les tours s’inversent. Vos amis pourront comprendre et vous aider dans votre combat. Cela risque d’être plus compliqué s’il ne s’agit que de connaissances, ou de collègues de travail. Difficile d’exposer ce changement dans votre vie personnelle. Vous pouvez prétextez une envie d’aller aux toilettes, en profitez pour recommander à boire, ou tout simplement assumer le fait d’être le seul non-fumeur et les attendre. Votre situation inspirera le respect et vous serez fier d’avoir résisté. Détourner votre attention au moment de la pulsion est le meilleur moyen d’y faire face.

Et puis, il y a peut-être une fois où vous craquerez. Vous serez peut-être plus fragile à un certain moment, pris d’une pulsion si grande que vous ne réussirez pas à contrôler. Rien n’est immuable. Reprenez tout de suite l’arrêt du tabac. Ce n’est pas perdu. Pensez à tous les bienfaits que vous avez ressentis depuis votre arrêt, et à toutes les motivations qui vous ont poussé à arrêter. Pensez à vos proches, qui comptent sur vous, et encouragez-vous. Vous pouvez faire appel à un proche ou à un médecin pour essayer de trouver des solutions et pallier à ces rechutes. Essayer de trouver des solutions à tout ce qui pourrait vous faire rechuter. Motivez-vous, reprenez-vous et ne vous laissez pas abattre. Ça ne sert à rien de culpabiliser. Le mieux est de repartir directement dans la continuité de votre combat. Vous êtes capable d’y arriver. Utiliser des substituants médicamenteux peut vous aider dans votre démarche et rendre les pulsions moins intenses et plus facilement gérables. Parlez-en également à vos proches qui vous soutiennent et qui manifesteront leurs encouragements pour que vous gagniez cette bataille. Prenez confiance en vous, ne vous découragez pas et restez fort. C’est le combat de votre vie que vous allez gagner. Soyez-en sûr et persévérez. Vous y arriverez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *